Quelles bonnes pratiques pour rédiger un contenu web efficace et attractif ?

Rédiger des contenus pour le web fait aujourd’hui partie de toute stratégie marketing. Mais comme toute action marketing, elle doit avoir un sens et répondre à une stratégie. Pour gagner du temps afin de conserver la régularité nécessaire, intéresser sa cible, se démarquer et servir le référencement naturel, il est impératif de préparer sa rédaction avec quelques questions clés en fonction de sa stratégie de contenu, de se mettre à la place de l’internaute, de garder à l’esprit l’objectif et la démonstration visés, de penser SEO et d’utiliser des techniques empruntées au journalisme comme celle de la pyramide inversée. Nos conseils après avoir écrit environ 1500 articles depuis 2001, sûrement bien davantage en fait et dans de très nombreux secteurs d’activité !

Les bonnes questions avant de se lancer dans la rédaction d’un article ou contenu web

Avant d’entamer l’écriture de votre contenu, il est impérieux de se poser quelques questions et d’être en mesure d’y répondre clairement. Ne pas le faire vous fera perdre du temps, de l’énergie et en efficacité.

Nos questions préférées :

  • À qui ce contenu web sera-t-il destiné ?
  • Qu’en attendent vos buyer personae  cibles sur ce sujet ?
  • Quels objectifs voulez-vous atteindre ?
    • Montrer une expertise
    • Donner des conseils
    • Inciter à convertir
  • Comment cet article s’inscrit-il dans votre stratégie globale de contenus ? La sert-il vraiment (notamment si vous avez mis en place une stratégie d’inbound marketing)
  • Cet article ou contenu répond-il clairement à un besoin ou une attente ?
  • Quels autres contenus concurrents existent auxquels vous pouvez apporter une valeur ajoutée supplémentaire ?
  • Quels angles pertinents êtes-vous en mesure de proposer ?
  • Quel type de format privilégier étant donné le sujet : 10 bonnes raisons de, tout savoir sur, les 5 bonnes pratiques pour, avantages/inconvénients de, check-list, les grandes étapes pour, 6 bonnes idées, questions/réponses, un titre sous forme de question, etc.
  • Comment ce contenu pourra-t-il être réutilisé/décliné ?

redaction web infographie

Penser à sa stratégie de Content Marketing lorsque l’on rédige un contenu pour son site web

Rédiger sur le web, ce n’est pas uniquement écrire pour écrire sur un sujet donné ou un sujet tendance. Il s’agit d’un véritable exercice de réflexion, d’analyse afin de donner un sens et le maximum de valeur ajoutée à ce qui va être lu. Pour que ce contenu article web atteigne un maximum de personnes, et parmi elles les bonnes cibles, il convient de penser à la stratégie globale que vous voulez mettre en place grâce aux réponses apportées aux questions ci-dessus*. Une rédaction web, c’est un moyen de promotion pour les entreprises, quelle que soit leur taille et leur secteur d’activité, une source de visibilité et une incarnation de leur expertise. Lorsqu’un utilisateur fait une recherche, l’objectif est qu’il soit attiré par votre contenu, que celui-ci soit pertinent et différent, qu’il réponde à sa problématique (trop souvent les titres des articles sont trompeurs ou font des surpromesses), qu’il vous identifie en tant qu’expert pour ensuite avoir envie de vous contacter.

* Consultez notre guide de content marketing si votre stratégie n’est pas encore clairement définie.

Rédaction web vs. rédaction classique

Classiquement voire scolairement, la rédaction suivait un cheminement bien précis type introduction/développement/conclusion ou un plan thématique par exemple. Mais face à la multiplication des contenus et aux enjeux web, la donne change. Un utilisateur qui « atterrit » sur votre contenu, c’est la première étape mais encore faut-il qu’il soit intéressé par ce que vous avez écrit. C’est là qu’intervient la méthode de la « Pyramide inversée » empruntée au journalisme.

pyramide inversee

Crédit image : Genious interactive

L’idée ? Faire en sorte que le message principal prenne la meilleure place dans le corps du texte

Pour capter l’attention du lecteur, il est donc indispensable de mettre les informations essentielles au début de l’article afin qu’il se rende compte immédiatement si le contenu correspond bien à sa requête. Dans le cas contraire, il risque de vous échapper et de partir chez l’un de vos concurrents. La même méthode peut être utilisée au sein de chaque paragraphe et même des titres, notamment si vous avez construit votre article de manière thématique.

Exemple : rédiger pour le web : optimiser contenus pour récupérer des leads.

  1. Pour élaborer ce premier paragraphe introductif, vous pouvez utiliser la méthode des 5W :
  • What ? (Quoi)
  • Who ? (Qui)
  • Where ? (Où)
  • When ? (Quand)
  • Why ? (Pourquoi)
  1. Ensuite dans le corps de texte, le lecteur va chercher davantage de précisions sur le sujet. Supposons que vous parlez d’une tendance : mettez-vous à la place de l’internaute, expliquer en quoi consiste cette tendance, l’ampleur qu’elle prend et à quels enjeux elle répond avant de détailler ses applications possibles par exemple. Si vous écrivez sur un service, mettez en avant les fonctionnalités disponibles, toutes les problématiques concrètes auxquelles vous répondez, la manière de l’utiliser, les réponses aux objections traditionnellement évoquées et les bénéfices procurés, c’est-à-dire tout ce qui sera susceptible de répondre à la question que se pose le consommateur : « pourquoi ce service peut-il me convenir ? ». Et en lien, tous les moyens sont bons pour convaincre : démonstration vidéo, photos, témoignages de clients, verbatim, cas clients (lien vers article cas clients), parution dans la presse, récompenses ou labels etc.
  2. Enfin, mettez quelques informations et détails supplémentaires à la fin de votre contenu. Profitez-en pour insérer un call-to-action comme un document à télécharger, un formulaire de contact à remplir ou un lien vers un autre article connexe, ce qui favorisera le maillage interne.

Mais quoi qu’il en soit, soignez la rédaction car erreur de syntaxes, lourdeurs ou fautes d’orthographe nuiront à votre crédibilité et feront passer le contenu de votre article, aussi pertinent soit-il, au second plan…

rediger article web

Le référencement naturel ou SEO : le meilleur ami de la rédaction de contenus web !

Désormais entré dans les usages, le référencement naturel, plus communément appelé SEO (Search Engine Optimization) représente une étape clé dans la rédaction web afin d’être positionné au mieux dans les moteurs de recherche. Pour cela :

  • Identifiez les principaux mots-clés qui seront tapés par les utilisateurs en vous mettant à leur place. Ces mots-clés se trouveront dans les titres, sous-titres, répétés quelques fois dans le corps de texte et déclinés à travers des variations sémantiques pour enrichir le référencement. Plus vous élargissez le champ lexical, plus vous aurez de chances d’atteindre un maximum de personnes. La tendance de Google ? Repérer les mots-clés qui sont mis en gras dans les textes pour encore mieux les mettre en avant lors des recherches.
  • Pensez aux images qui devront elles aussi être nommées avec des mots-clés pour remonter dans les recherches d’images.
  • Élaborez un maillage interne, c’est-à-dire ajouter des liens internes dans chacun de vos contenus. Cela permet aux moteurs de recherche de mieux comprendre votre page et celles auxquelles vous faites référence. C’est un élément à prendre en compte pour l’expérience utilisateur puisque les liens internes vont avoir pour but de le guider à travers votre site.
  • Soignez les méta-descriptions, une par article, c’est-à-dire l’accroche qui donnera envie aux utilisateurs d’aller sur votre site web. La règle d’or : une Meta qui puisse séduire les internautes avec un résumé et du contenu textuel de l’article, en utilisant des phrases et intégrant des mots-clés.

La version mobile pour la rédaction web

Certains pourraient se demander ce que vient faire la version mobile dans la rédaction web. « Après tout, il ne s’agit que de mots », diraient-ils. Certes, sauf que Google devient de plus en plus exigeant sur ce qui est publié sur votre site. En effet, Google Search Console (le service qui permet de vérifier si le site est bien indexé ainsi que d’optimiser le référencement) analyse la moindre page et prévient désormais les webmasters dans le cas où les versions mobiles de certaines pages ou articles ne sont pas adaptées à ce device. Les problèmes détectés peuvent par exemple concerner un texte illisible (dans ce cas, vérifier la taille de la police d’écriture) ou des liens cliquables trop rapprochés. Ces soucis doivent impérativement être résolus afin d’optimiser le placement de la page dans les résultats de recherche car oui, depuis 2015, Google ne favorise plus que les sites mobile-friendly.

lecture smartphone

Un court ou un long ? (contenu web, pas café !)

Vaste débat qui agite la toile et sur lequel nous nous permettons de trancher à cet instant précis… en faveur…. Des 2 !

Les avantages des articles longs : quitte à proposer un contenu, autant qu’il apporte vraiment quelque chose (surtout étant donné tout ce que l’on trouve sur le web) ce qui peut plus facilement se faire à travers une certaine longueur qu’en 200 mots. Sauf à vouloir présenter une innovation qui se suffit à elle-même, à évoquer une idée jamais mise en avant ou à proposer un angle extrêmement ciblé, qui devra sûrement être complété par d’autres ensuite. En outre, l’article long sert davantage le SEO si c’est un des objectifs de votre contenu (ce qui n’est pas obligatoirement le cas). Pour prouver une expertise, un article de plusieurs centaines de mots (minimum 850) paraitra plus indiqué.

Les arguments en faveur du format court ? Une lecture plus aisée sur Smartphone, une meilleure réactivité pour produire des contenus frais, une dynamique de lecture par exemple. En bref, cela dépend évidemment du sujet et des réponses aux fameuses questions précédemment citées, mais varier les longueurs de contenus web dans votre stratégie éditoriale peut être une bonne idée.

Pour résumer…

  • en termes de référencement : avantage au contenu long
  • en termes de qualité : avantage au contenu long
  • en termes de navigation : avantage au contenu court
  • en termes d’engagement : égalité car cela dépend de la qualité et de la pertinence plus que de la longueur, même s’il faut tenir compte de la paresse de certains internautes…
  • en termes d’expertise : avantage au contenu long

 

Source complémentaire  : Bien rédiger pour le web, Isabelle Canivet, Édition Eyrolles, 2017

Partager sur

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En savoir plus