La parole à nos stagiaires Amina et Nicolas : alors, qu’a donné l’aventure Ciliabule ?

Pendant près de 6 mois, l’agence Ciliabule a ouvert ses portes à deux stagiaires, Nicolas et Amina. Membres à part entière de l’équipe, ils ont relevé de nombreux défis, sont montés en compétences et découvert le quotidien parfois mouvementé d’une agence marketing. Entre expériences, bonnes pratiques et autres moments de convivialité, voici le témoignage de nos CILIA JUNIORS !

Des CILIA JUNIORS en marketing – Amina et Nicolas

 

des-cilia-juniors-en-marketing-amina-nicolas Mon parcours a débuté de la même manière que celui de Nicolas, à savoir par un DUT GEA, option gestion et management des organisations. Ne me destinant absolument pas au marketing ni à la communication, j’envisageais une carrière d’expertise comptable à l’IAE de Lyon. À la fin de mon DUT, un nouveau choix s’est donc proposé à moi : le diplôme de comptabilité gestion ou la communication et marketing que je venais de découvrir à l’IUT. J’ai opté pour la deuxième option et me suis inscrite à l’école Sup de Pub à Lyon. Des mois de cours et de confinement plus tard, je dois effectuer un stage pour valider mon année. Entreprises, grands groupes, start-up… je postule partout mais ne trouve pas preneur, tous ne souhaitaient que des stagiaires pour 2 mois, ou des stagiaires très expérimentés…ce qui n’était pas mon cas. Au détour d’un post sur LinkedIn, Nathalie me contacte et une semaine après, j’intégrais Ciliabule en tant qu’assistante marketing opérationnel et communication !

 

Pour ma part après deux années de DUT Gestion des entreprises et des administrations, j’ai obtenu une licence en AES. Cependant, cette licence ne m’ouvrait pas les portes du master en marketing stratégique, domaine dans lequel je veux travailler et évoluer. J’ai donc suivi une autre licence en gestion à l’IAE de Dijon. Pour valider cette nouvelle année, je devais effectuer un stage en entreprise d’une durée de 2 mois. C’est là que Raphaël Vieux, rencontré à la Croix rouge de Dijon (nous sommes bénévoles), m’a présenté l’agence Ciliabule. J’ai donc envoyé lettre de motivation et curriculum vitae. Une semaine après mon entretien, ou plutôt un moment d’échange (tout de même éprouvant), j’ai eu le plaisir d’apprendre que Nathalie et Marion souhaitaient collaborer avec moi ! C’est ainsi que mon aventure Ciliabule a commencé. des-cilia-juniors-en-marketing-nicolas-amina

cilia-juniors-amina-nicolas-marketing

Le BtoB, une des spécialité marketing chez Ciliabule

Le premier jour de notre stage, nous rencontrons enfin l’équipe au complet et nous sont attribuées nos premières missions. Newsletters, rédactions, emailings, analyses, création de visuels… Toutes sont des choses que nous connaissons, mais plutôt sous le prisme BtoC, que nous avons largement étudié en cours. La grande majorité des clients de l’agence sont des professionnels en BtoB. Restauration, art, technologies, sécurité, finance… Le portefeuille client de Ciliabule est extrêmement varié et divers, il faut donc savoir passe rapidement de l’un à l’autre tout en accordant la même importance et attention à chacun, le même niveau d’écoute et de travail. Et travailler en marketing BtoB actionne plusieurs complexités supplémentaires, nous avons d’ailleurs consacré un article à ce sujet.

SEO ou référencement naturel : késako ?

seo-referencement-naturel-kesako

Nous avions vaguement entendu parler de SEO durant nos études, mais rien de très concret et surtout pas de mise en pratique. Nous savions que Marion et Nathalie portaient une attention particulière à la rédaction car elles sont toutes les deux adeptes du content marketing. Le SEO serait une notion que nous allions rapidement aborder durant nos stages respectifs. Dès nos premiers jours, nous avions dû rédiger des articles. Le but de ces articles, c’est bien sûr de montrer le savoir-faire, l’expertise de Ciliabule sur des sujets marketing, de stratégie, mais aussi de gagner en visibilité grâce au référencement naturel.

Nous avons d’abord été briefés sur les bonnes pratiques du SEO, à savoir définir les mots clefs importants, les travailler et les décliner, soigner les balises de titres, mettre en gras et souligner les idées prédominantes, nommer les images correctement et plus encore. Ce qui est essentiel c’est de livrer du contenu qualitatif avec une vraie portée marketing. Ecrire pour écrire n’a aucun sens s’il n’y pas d’objectif. Ensuite, nous nous sommes chargés d’écrire des articles. Et force est de constater que les premiers jets n’étaient pas toujours aboutis. Soit trop descriptifs, sans angle marketing, ou tout simplement hors sujet. Mais sous l’égide de Marion et avec les conseils aguerris de Nathalie, nous avons progressé (vous nous direz ce que vous en pensez après la lecture de cet article !).

Les bonnes pratiques de l’agence marketing Ciliabule

Durant nos stages, nous avons souvent entendu les mêmes conseils, alors nous avons rédigé une « Check-list spéciale Ciliabule » avec les bonnes pratiques que nous retiendrons.

Check-list bonnes pratiques Ciliabule :

  • Toujours se faire relire et avoir un avis extérieur sur ses réalisations (qu’elles soient écrites ou visuelles),
  • Prendre de la hauteur et du recul sur son travail, avoir une vue d’ensemble sur ce que l’on fait,
  • Toujours se mettre à la place du client final, il doit facilement comprendre ce que l’on veut dire et faire,
  • Se poser ces questions : pourquoi réalise-t-on cette mission ? Dans quel but ? Avec quels objectifs ? Pour qui ? Pour quelle(s) cible(s) ?
  • Faire en sorte d’avoir une valeur ajoutée à chacune de nos réalisations, faire plus que ce qui est demandé,
  • Être proactif, l’anticipation étant une qualité indispensable pour être un bon marketeur,
  • Enfin, le diable se cache dans les détails (le bon marketing aussi 😊 ), ne rien négliger !

bonnes-pratiques-agence-marketing-ciliabule

Derrière le C de Ciliabule, des marketeuses qui aiment leurs clients entreprises

La singularité de Nathalie et Marion, c’est qu’à la différence d’autres agences, elles accompagnent, elles n’imposent pas leurs idées. Il n’y a pas cette dimension du « nous sommes expertes en marketing, nous savons, pas vous ». Elles guident, éclairent, débroussaillent le chemin pour leurs clients. Elles les laissent chercher, réfléchir en interne et les aguillent. Un vrai travail de collaboration, comme le ferait un directeur marketing en interne. C’est une véritable relation d’égal à égal, de collaborateur à collaborateur, qui ont tous une vision commune : le marketing pour faire évoluer leur entreprise. Il faut aussi noter que si le client n’adhère pas à la proposition marketing, celle-ci est vouée à l’échec. En fait, Ciliabule c’est le directeur marketing externe qui vous fait sentir comme à la maison.

La vie à l’agence : du marketing mais pas que !

Ciliabule c’est vraiment une aventure : deux drôles de dames aussi complémentaires qu’attachantes et captivantes par leur professionnalisme, leurs compétences et leur capacité à abattre un travail monstre, tout en maintenant le niveau de qualité et d’exigence qu’elles se sont fixées elles-mêmes (et la barre est très -très- haute). Indéniablement un exemple à suivre. Ciliabule, c’est aussi un quotidien parfois (très) mouvementé, on ne s’ennuie jamais ! Enfin, Ciliabule c’est des rigolades, de beaux (et bons) moments partagés tous ensemble.

 

la-vie-agence-marketing-mais-pas-que-amina Ce stage au sein de Ciliabule était crucial pour ma future carrière : première expérience professionnelle (et je les remercie encore de m’avoir accordé leur confiance), elle allait forcément formater ma vision du travail en agence. En quelques mots, c’était du quitte ou double : une super expérience et par conséquent une envie de continuer dans cette voie, ou une expérience éprouvante qui m’aurais écœurée du travail en agence (voir du marketing et de la communication). Nathalie et Marion ont su m’accompagner, m’apprendre, me guider pour faire de ce premier stage une expérience plus que réussie.

 

Pour ma part ce qui m’a sincèrement touché, c’est la bienveillance de Nathalie et Marion. Dans une agence marketing, tous les jours de nouveaux projets arrivent, des missions inattendues, des coups de stress voire même de panique… Mais malgré cela, Marion et Nathalie réussissent toujours à garder leur sang-froid, leur lucidité et maintiennent le cap de leur ligne directrice. Leur duo leur permet d’avoir une maîtrise entière des missions, tout en nous permettant de nous épanouir personnellement et professionnellement mais aussi d’apprendre sur des sujets marketing. la-vie-agence-marketing-mais-pas-que-nicolas

 

En effet, on entend souvent les stagiaires se plaindre de leurs tuteurs et de leur atmosphère de travail. « Stage photocopieuse-café », « je n’apprends rien », « mes tuteurs ne m’écoutent pas », « je n’ai pas de responsabilités » et plus encore. Nous sommes extrêmement reconnaissants d’avoir eu cette opportunité, d’avoir eu un stage aussi enrichissant personnellement que professionnellement. Nous ne sommes pas prêts d’oublier l’aventure Ciliabule !

 

Merci Nathalie, merci Marion ! 😊

 

Cet article a été écrit et mis en ligne le 24 aout 2021

Partager sur

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En savoir plus