Marketeurs, il est grand temps de se mettre au référencement naturel !

Le marketing, c’est un ensemble de pratiques visant à créer de la valeur pour l’entreprise. Cela intègre le cycle de vie d’un produit ou d’un service dans sa totalité, de sa création à sa commercialisation. Qui dit commercialiser un produit dit marketer ce dernier : lui créer une identité, le faire connaître, le promouvoir… pour séduire et convaincre des prospects et générer des conversions.

Parmi les nombreux outils sur lesquels le marketeur peut s’appuyer, on ne peut aujourd’hui plus négliger le référencement naturel (ou SEO), qui permet de développer la notoriété de son activité, d’augmenter le trafic entrant et d’optimiser la visibilité de ses produits ou services sur le web.

Le SEO, c’est quoi ?

Le SEO (Search Engine Optimization), littéralement traduit par « optimisation pour les moteurs de recherche », c’est la mise en œuvre de bonnes pratiques pour obtenir un positionnement optimal dans les résultats des moteurs de recherche. Objectif : apparaître naturellement dans les premiers résultats d’une requête sur Google par exemple. En effet, 95% des liens cliqués lors d’une recherche sont des liens qui apparaissent sur la première page.

Afin de gagner en visibilité et positionner au mieux votre site web, dans l’optique de mettre en avant vos produits ou expertises, il est indispensable de comprendre ce qu’est le référencement naturel et de connaître les bases du SEO. Pour vous y aider, Ciliabule a concocté un petit guide pratique résumant les principales règles à appliquer et les bons réflexes à avoir.

seo-ciliabule-marketing

Petit guide du référencement naturel pour les débutants

1 – Les bons mots-clés, tu définiras

Choisir les mots-clés est une étape clé, c’est le cas de le dire ! C‘est grâce à eux que votre site web sera plus ou moins bien positionné. Ces mots-clés doivent décrire votre activité et le contenu de votre site avec des termes et expressions que les gens utilisent couramment et seraient susceptibles de taper dans la barre de recherche Google. Alors comment les définir ?

  • A l’intuition, en parlant naturellement de votre activité, de votre produit et de vos services avec des mots simples.
  • En explorant les statistiques de votre site pour découvrir via quelle recherche Google les internautes ont atterri sur votre page.
  • En ayant recours à un générateur de mots-clés comme Google Keyword Planner.
  • En réalisant un audit de la concurrence, en recherchant les balises meta keywords des sites concurrents.
  • En tapant le mot-clé principal de votre activité sur Google pour voir les expressions et autres mots-clés suggérés.
  • En mesurant l’intérêt et la pertinence des mots-clés grâce au nombre de résultats obtenus suite à une recherche sur Google.

2 – Du contenu unique, régulier et de qualité, tu créeras

Un bon contenu génère du trafic de qualité, ce qui améliore le référencement naturel de votre page. Créez du contenu unique, pertinent et à valeur ajoutée, et mettez vos pages à jour régulièrement. Pour mesurer le succès de vos articles, les statistiques de votre page vous permettent de déterminer ce qui plait ou plait moins à votre audience… C’est ce qui vous aidera aussi à construire ou réorienter votre ligne éditoriale. D’ailleurs le saviez-vous ? Un article de 500 mots sera mieux référencé qu’un article de 150 mots…

3 – Les balises HTML et URL, tu utiliseras

La structure de votre site a un fort impact sur le SEO. C’est pourquoi il est indispensable de baliser son contenu lors de la création de votre site. Ciliabule vous livre quelques conseils « balises » pour la mise en ligne d’un article de blog :

  • Utiliser les balises <hn> pour structurer le texte et baliser les grands titres.
  • Mettre du contenu en gras avec la balise <strong> et non <b>.
  • Insérer des liens internes sur des mots pour rediriger vers une autre page du site et générer du trafic.
  • Ajouter du texte alternatif aux médias insérés sur l’article et renommer les images sources par une chaîne de mots-clés séparés par des tirets. Par exemple, IMG_1420 devient seminaire-equipe-marketing.
  • Prêter attention à l’url du permalien en séparant les mots-clés par des tirets. On préférera un URL court et ergonomique à un URL à rallonge. Exemple : www.ciliabule.fr/referencement-seo VS www.ciliabule.fr/article.php?pourquoi=le-referencement&indispensable. Une fois la page publiée, l’url est créée pour la vie. Si vous la modifiez, l’url originale existera toujours mais affichera alors du contenu introuvable, ce qui est toujours mauvais pour le référencement. Et le saviez-vous ? Pour que votre page web apparaisse dans Google Actualités, l’URL doit contenir trois chiffres consécutifs qui ne ressemblent pas à une date.

4 – La meta description, tu soigneras

En réalité, la meta description n’a plus d’impact dans le SEO aujourd’hui. Mais c’est un élément important de votre contenu : elle correspond à la courte description de votre page qui s’affichera dans les résultats d’une recherche Google et qui donnera envie, ou non, à l’internaute de cliquer. En clair, la meta description n’est pas prise en compte par les moteurs de recherche pour le référencement naturel, mais permet de générer du trafic.

  • Pour rédiger une meta description efficace, veillez à insérer un titre pertinent qui contienne les mots-clés de votre contenu. Les verbes d’action et les promesses sont efficaces pour influencer le clic de l’internaute : Augmentez, gagnez, téléchargez gratuitement…etc.
  • La description-même doit compter entre 150 et 200 caractères en rappelant synthétiquement le thème de la page, le besoin auquel elle répond, ainsi que la cible à laquelle elle s’adresse – sans répéter le titre. Il est indispensable d’insérer des mots-clés dans la meta description.
  • Chaque page doit avoir une description unique : copier/coller la même description pour chacune de vos pages serait considéré comme du contenu dupliqué (duplicate content) par les moteurs de recherche, ce qui est totalement interdit en référencement !

5 – Une RP par page et une page par RP, tu respecteras

La RP, « requête principale », est la requête pour laquelle vous cherchez à être bien positionné sur les moteurs de recherche. Chaque contenu publié répondra à une requête principale. La RS, la « requête secondaire », correspond elle au mot ou expression – différent de la RP – que vous utiliserez pour expliquer la RP à quelqu’un qui n’est familier avec le sujet en question. Pour optimiser un contenu, il est recommandé de respecter l’équation : une page = 1RP + 2 à 4 RS. La RP devant être contenue dans le titre <h1>.

Pour aller plus loin et parfaitement maîtriser les règles, écueils et bonnes pratiques sur référencement, Ciliabule vous recommande de consulter « Référencement Google Mode d’emploi » d’Olivier Andrieu aux éditions Eyrolles. Alors, prêt à référencer ?

Partager sur

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En savoir plus